On nous prend pour qui?

photo-1.JPG_effected

Un peu fainéante en ce moment sur le blog, après un aller retour express en Corse. Je devais faire ma saison là bas, mais arrivée sur mon lieu de travail j’ai découvert ma chambre horrifiée. 8 mètres carrés à partager avec quelqu’un d’autre, du moisi partout, de l’humidité, une fenêtre donnant sur un mur, et rien pour ranger ses affaires et pour se divertir les jours de congés. Je me suis laissée une nuit mouvementée pour réfléchir et le lendemain je faisais ma valise et rentrais chez moi.

Alors aujourd’hui c’est mon petit article coup de gueule. Les vacances approchent vous allez partir et rencontrer plein de saisonniers, qui vont contribuer à faire de vos vacances un bon moment. Mais peu de gens s’intéressent à nos conditions de vie.

Personnellement, cette expérience m’a refroidi même dégoutée des saisons, car la plupart du temps les logements proposés sont souvent spartiates et même pour beaucoup d’entre eux insalubres. Je me suis remis à la recherche d’un autre travail et je me suis rendue compte que je faisais ma diva en demandant un logement proche de mon lieu de travail et un logement SEULE (par logement entendez chambre!). Je n’arrive pas à comprendre comment les employeurs peuvent loger des personnes comme ça, on sait très bien que pendant la saison les entreprises gagnent beaucoup d’argent. Même si on part pour travailler, il ne faut quand même pas oublier qu’on vit une fois le travail terminé.

J’ai toujours pensé, et pense toujours qu’en tant que saisonnier on a le droit à un certain confort. Par exemple pendant les vacances scolaires, il n’est pas rare que je travaille 60 heures par semaine, cela ne me dérange pas, ça fait partie de mon métier. Mais quand j’ai fini de travailler, j’ai juste une seule envie : rentrer dans ma chambre, être tranquille et me sentir bien dans ce petit endroit qui est un peu mon « chez moi » pour quelques mois.

Je pense que cet article n’a ni queue ni tête mais j’avais très envie d’en parler, peut être même d’avoir votre avis sur la question ou pourquoi pas votre expérience de saisonnier.